Créée en 1994, la Fondation Hartung-Bergman émane de la vie et des vœux de deux peintres incontournables de l’art moderne et du XXe siècle : Hans Hartung (1904-1989) et Anna-Eva Bergman (1909-1987). Très rares sont, en France et à l’international, les institutions qui ont su conserver dans leur unité des espaces de créations picturales, les créations elles-mêmes, et la mémoire d’un quotidien sur place. Grâce à Hans Hartung et Anna-Eva Bergman, une telle opportunité est possible. Elle permet une expérience pleinement immersive dans le processus créateur. Celui-ci est sous-tendu, chez Bergman comme chez Hartung, par une quête d’absolu reposant sur la maîtrise parfaite d’éléments simples et essentiels : rythmes, couleurs, matières, lumières.

Après deux ans de chantier et depuis 2022, la Fondation a ouvert ses portes au public. En quelques chiffres, ce sont désormais 1500 mètres carrés de jardin, 500 mètres carrés de terrasse, et 600 mètres carrés de surfaces d’exposition, médiation et d’atelier qui sont accessibles et offrent une immersion dans un lieu extraordinaire par la variété de ses patrimoines : ses bâtiments, sa végétation, ses œuvre, ses archives. Le tout a été adapté en vue de pouvoir accueillir au mieux le public PMR.

La Fondation Hartung-Bergman œuvre à l’intérêt général en présentant son patrimoine architectural et artistique aux amateurs du monde entier par le biais d’expositions locales et hors-les-murs. La Fondation dédie en outre une partie des bâtiments – accessibles uniquement sur rendez-vous professionnels – à la recherche. Dans ce cadre, elle accueille en résidence des universitaires, conservateurs, historiens, critiques, lesquels travaillent en particulier sur son très abondant fonds d’archives.

Vue du bâtiment d’accueil © Claire Dorn
Vue du bâtiment d’accueil © Claire Dorn
L’Atelier d’Hans Hartung © Stanislas Valroff
L’Atelier d’Hans Hartung © Stanislas Valroff

Créée en 1994, la Fondation Hartung-Bergman émane de la vie et des vœux de deux peintres incontournables de l’art moderne et du XXe siècle : Hans Hartung (1904-1989) et Anna-Eva Bergman (1909-1987). Très rares sont, en France et à l’international, les institutions qui ont su conserver dans leur unité des espaces de créations picturales, les créations elles-mêmes, et la mémoire d’un quotidien sur place. Grâce à Hans Hartung et Anna-Eva Bergman, une telle opportunité est possible. Elle permet une expérience pleinement immersive dans le processus créateur. Celui-ci est sous-tendu, chez Bergman comme chez Hartung, par une quête d’absolu reposant sur la maîtrise parfaite d’éléments simples et essentiels : rythmes, couleurs, matières, lumières.

Après deux ans de chantier et depuis 2022, la Fondation a ouvert ses portes au public. En quelques chiffres, ce sont désormais 1500 mètres carrés de jardin, 500 mètres carrés de terrasse, et 600 mètres carrés de surfaces d’exposition, médiation et d’atelier qui sont accessibles et offrent une immersion dans un lieu extraordinaire par la variété de ses patrimoines : ses bâtiments, sa végétation, ses œuvre, ses archives. Le tout a été adapté en vue de pouvoir accueillir au mieux le public PMR.

La Fondation Hartung-Bergman œuvre à l’intérêt général en présentant son patrimoine architectural et artistique aux amateurs du monde entier par le biais d’expositions locales et hors-les-murs. La Fondation dédie en outre une partie des bâtiments – accessibles uniquement sur rendez-vous professionnels – à la recherche. Dans ce cadre, elle accueille en résidence des universitaires, conservateurs, historiens, critiques, lesquels travaillent en particulier sur son très abondant fonds d’archives.

Accès

Fondation Hartung-Bergman
173 chemin du Valbosquet
06600 Antibes
+33 (0)4 93 33 45 92
fondationhartungbergman.fr

Fermeture au public le 29 septembre.
Réouverture en mai 2024.

Repérez d'autres lieux d'art dans un périmètre proche sur la carte.

Découvrez notre carnet de bonnes adresses

À VOIR/À FAIRE

• Se balader sur la côte entre Théoule et St Raphael sur la route du Trayas : « Roches rouges »
• Visiter le jardin exotique d’Eze
• Visiter et faire son propre parfum à l’usine Fragonard
• Flâner au marché provençal du vieil Antibes
• Visiter les îles de Lérins à Cannes : l’île Sainte Marguerite et l’île Sainte Honorat avec l’abbaye de Lérins
• Visiter le marché aux fleurs du Cours Saleya à Nice

SE RESTAURER

Le Petit Fouet, à Mougin village : brasserie avec des spécialités locales et de saison
Chez Jules, dans le vieil Antibes : spécialités locales et se fournissent dans leur propre potager à Villeneuve Loubet
La Guinguette, dans le vieil Antibes : produits locaux et de saisons, très jolie terrasse en plein cœur de la vieille ville
Gusto, dans le vieil Antibes : pizzas typiquement italienne pour manger sur le pouce
Boulangerie Vezziano : l’une des meilleures pissaladières de la région selon les antibois
• Stands de Socas et de Pan Bagnats lors des journées de marché au Cours Saleya à Nice