Créée en 2014 par Nathalie Guiot, collectionneuse, mécène et éditrice, la Fondation Thalie, basée à Bruxelles, présente depuis 2018 des expositions à la fois d’artistes historiques et émergents internationaux ainsi qu’une collection d’art. La Fondation est engagée pour une meilleure connaissance des enjeux écologiques par le biais des arts, grâce notamment à son programme de rencontres « Créateurs face à l’urgence climatique », ses publications et sa résidence (Bruxelles, Arles). Chaque exposition défendue marque le soutien à la création contemporaine par le biais de commissions, d’acquisitions et de projets satellites hors les murs.

© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte
© Hervé Hôte

Créée en 2014 par Nathalie Guiot, collectionneuse, mécène et éditrice, la Fondation Thalie, basée à Bruxelles, présente depuis 2018 des expositions à la fois d’artistes historiques et émergents internationaux ainsi qu’une collection d’art. La Fondation est engagée pour une meilleure connaissance des enjeux écologiques par le biais des arts, grâce notamment à son programme de rencontres « Créateurs face à l’urgence climatique », ses publications et sa résidence (Bruxelles, Arles). Chaque exposition défendue marque le soutien à la création contemporaine par le biais de commissions, d’acquisitions et de projets satellites hors les murs.

Programmation

Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Vues d'atelier, Elise Peroi © Salah Boutayeb
Portraits des résidentes
Portraits des résidentes

Elise Peroi, Jeanne Tresvaux du Fraval, Alice Guittard et Mathilde Rouiller

Cette exposition a pour objet de restituer les projets menés dans le cadre d’une résidence croisée entre la Fondation Thalie et les Ateliers de la Madeleine. Les artistes invitées à l’automne dernier sont Elise Peroi, Jeanne Tresvaux du Fraval, Alice Guittard et Mathilde Rouiller.

Elise était installée au pied des arènes à la Fondation Thalie tandis que Jeanne, Alice et Mathilde avaient investi les Ateliers de la Madeleine, de l’autre côté du Rhône. Chacune d’entre a su plonger dans l’histoire et la géographie de la région, tisser des liens entre des récits et des paysages, s’approprier – pour mieux les réinterpréter–, les métiers, les architectures, les traditions, les végétaux et les minéraux. Les œuvres présentées sont le fruit de rencontres privilégiées avec une communauté d’artisanes et artisans de la région qui s’est engagée généreusement dans ce travail à plusieurs mains.

© Sara Ouhaddou
© Sara Ouhaddou

Exposition monographique, Sara Ouhaddou

Après dix années de collaboration avec des communautés artisanales au Maroc, l’artiste Sara Ouhaddou qui vit et travaille en France, utilise la photographie pour témoigner de la singularité de sa relation privilégiée avec ces communautés. Ce travail constitue une nouvelle approche de la compréhension de ses œuvres à travers le prisme de l'intimité qu'elle partage avec les artisans au fil de ses projets.

L'artiste réalise des portraits des artisans dans leur environnement, tout en mettant en lumière ce qui l'inspire dans leur univers. Le quotidien dans l'atelier, la symphonie des gestes au travail,... La photographie est abordée ici comme un lexique poétique et sculptural où se confondent l'intime, les traditions vernaculaires et l'univers de l’artiste.

Exposition co-curatée par Nathalie Guiot et Ludovic Delalande.

Accès

Fondation Thalie
34 rue de l’amphithéâtre
13200 Arles
fondationthalie.org

Entrée libre de 12h à 18h.
Horaires adaptés les vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 mars pour la Feria (de 11h à 17h30).
Fermeture lundi 1er et mardi 2 avril 2024.

Repérez d'autres lieux d'art dans un périmètre proche sur la carte.

Découvrez notre carnet de bonnes adresses

À VOIR/À FAIRE

Galerie Vague : ancien hôtel particulier du XVIIe siècle où l’architecture, le design, l’art contemporain et l’artisanat se rencontrent.
Chapelle du Méjan : reconstruite en 1635, la chapelle Saint-Martin du Méjan accueille une riche programmation mêlant musique, arts visuels, lectures et conférences.
Fondation Manuel Rivera-Ortiz : dédiée à la photographie et au film documentaire, elle encourage des artistes engagés dont le regard nous pousse à développer une nouvelle vision du monde.
Abbaye de Montmajour, à 30 min d’Arles : fondée en 948 par des moines bénédictins, ce monument est un lieu d'inspiration pour l'art moderne et contemporain.

SE LOGER

Le Voltaire : charmant hôtel de quartier qui affirme son style cubique fifties, récemment rénové par Éloïse Bosredon.
L'Arlatan : le plus ancien hôtel particulier d’Arles, devenu une œuvre à part entière depuis sa restauration en 2018 par l'artiste Jorge Pardo.

SE RESTAURER/BOIRE UN VERRE

Le Voltaire : à deux pas des arènes d'Arles, ce restaurant accueille des chef.fes en résidence en saison estivale.
Le Galoubet : restaurant avec tonnelle ombragée proposant des plats pleins de saveurs.
Le Seize : cuisine locale et accueil attentionné dans une petite salle à la déco épurée.
Volubilis : petit restaurant très chaleureux autant par son accueil que par ses plats de couscous et tajines.
La Chassagnette : restaurant gastronomique 1 étoile Michelin où le chef Armand Arnal élabore ses menus au gré des récoltes de son potager.
Inari : la cheffe Céline Pham propose une cuisine fusion franco-vietnamienne dans cette ancienne chapelle à la déco vintage.
Café japonais : une cuisine simple, mais authentiquement japonaise.
Café Mazette : coffee shop et comptoir de thés
Pâtisserie Chocolaterie Masaki Yamamoto : la meilleure pâtisserie d'Arles et de loin !
Café de la paix : le lieu idéal pour des apéritifs conviviaux.